Ouragan Irma en Haïti, l'OIM à l'appui du gouvernement et de la population affectée

L'ouragan Irma est passe dans le nord d’Haiti le 7 septembre avec de fortes pluies et des vents, laissant derrière lui des inondations. Dans les zones affectées, 10 085 personnes ont trouvé refuge dans les centres d'évacuation d'urgence. L'OIM a collaboré avec les autorités locales et nationales, pour aider la population à s’abriter dans les centres d'évacuation d'urgence et pour fournir des kits d'hygiène, des bidons et des matelas d’appoint.

Jeudi 7 septembre 2017, pour la seconde fois en moins d’un an, l’ile d’Haiti est frappée par un ouragan majeur. Irma, ouragan de catégorie 5 sur l'échelle de Saffir-Simpson passe sur le littoral nord du pays. Les fortes pluies, vents apportées par Irma causent  des inondations et des dommages importants dans les départements du Nord-Est, du Nord-Ouest, du Nord, de l'Artibonite et du Centre. Dans les zones affectées,10 085 personnes [1] se sont réfugiées dans les centres d'évacuation d'urgence.

 

Avant le passage d'Irma, l'OIM a déployé des équipes multisectorielles et des stocks de Biens non alimentaires dans les départements du Nord pour appuyer les interventions de préparation et les  actions des autorités locales. Ces équipes ont été déployées dans les départements du Nord, Nord-Ouest et  Nord-Est. L'OIM a soutenu la DPC (Direction de la Protection Civile) et la Croix-Rouge Haïtienne lors des inscriptions des personnes dans les centres d'évacuation d'urgence, lors de l'identification et l'assistance aux personnes vulnérables et dans  la réalisation d'évaluations préliminaires des dommages.

L'OIM a soutenu la DPC (Direction de la Protection Civile) et la Croix-Rouge Haïtienne lors des inscriptions des personnes dans les centres d'évacuation d'urgence, lors de l'identification et l'assistance aux personnes vulnérables et dans  la réalisation d'évaluations préliminaires des dommages.

 

 

L'OIM a également sensibilisé les personnes en abris provisoires sur les risques de la traite en situation de crise et a référé les cas de protection à l'IBESR (l’Institut du Bien-Etre Social et de la Recherche).

Ensemble, le CAPAC (Centre d’Animation Paysanne et d’Action Communautaire), l'IBESR et l’OIM ont évacué 72 enfants d'un orphelinat à risque d'inondation à Ouanaminthe. L'OIM a également participé à des activités de sensibilisation dans les communes de Fort-Liberté, Ferrier et Ouanaminthe aux côtés de la protection civile, des autorités locales et des partenaires.
 
En collaboration avec la DPC, l'OIM a enregistré 171 familles déplacées dans des abris provisoires à Ouanaminthe et dans la région de Fort Liberté.

 

L'OIM, le PAM, la Déléguée Départementale et les autorités locales ont effectué trois distributions conjointes au centre EFACAP et au Lycée Capois La Mort de Ouanaminthe et à l'école de Malfety dans la zone de Fort-Liberté. Des kits offerts par OFDA contenant des matelas d’appoints, des bidons,  des couvertures et des kits d'hygiène ont été distribués à 393 familles. Les centres d'évacuation d'urgence à Ouanaminthe ont été fermés après ces distributions.

 En parallèle, l'OIM a accompagné la délégation du Premier ministre lors de sa visite d’évaluation des dégâts et la Délégation du Directeur de la Protection civile lors du rapport d'évaluation EDAB dans le département du Nord-Est.
L'OIM a soutenu la coordination opérationnelle des équipes d'évaluation des premiers besoins humanitaires (MIRA) dans les communes de Ouanaminthe, Fort Liberté, Ferrier, Caracol et Mombin Crochu.
Le personnel de l'OIM continue de soutenir le Centre national d'opérations d'urgence (COUN) ainsi que les Centres départementaux d'intervention d'urgence (COUD) dans la gestion, l'évaluation et la fermeture des centres d'évacuation d'urgence. Les réunions entre la DPC et  les groupes de travail Shelter / NFI et protection se poursuivent afin d'assurer une réponse coordonnée. L'équipe de protection de l'OIM continue de fournir des conseils à la population affectée par l'intermédiaire du numéro gratuit de la ligne verte, le 840.

 

[1] Source DPC 8 September 2017