Frais de traitement

IMPORTANT : Les frais payés ne sont pas remboursables, quelle que soit la décision rendue concernant votre demande de visa.

AUCUN paiement en liquide ne sera accepté au BVAC.

 

Vous devez conserver le reçu de chacun des paiements effectués à la banque et les fournir au moment du dépôt de votre demande, avec le formulaire dûment complété et les documents à fournir.

Le demandeur doit effectuer deux paiements différents : les frais de traitement de dossier de visa pour le Brésil et les frais de traitement du BVAC OIM. Au moment d'effectuer vos paiements sur le compte de l'Ambassade du Brésil et sur le compte bancaire de l'OIM, vous devez fournir le numéro de votre passeport au guichet de la banque.

 

Frais de visa pour le Brésil

Veuillez réaliser un paiement direct en USD (dollars américains) dans l’une des agences de la SOGEBANK en Haïti.

Frais de service pour les services de base :

 

Type de visa et Montant (USD)

Visa de Regroupement Familial Permanent (VIPER) -  200 USD

 

Paiement des frais de visa pour le Brésil (SOGEBANK)

Les frais de visa doivent être déposés sur le compte suivant :

Nom de la banque : SOGEBANK

N° de compte : 130210552

Bénéficiaire : Ambassade du Brésil

 

Frais de traitement du BVAC OIM

Veuillez réaliser un paiement direct en USD (dollars américains) dans l’une des agences de la SOGEBANK en Haïti.

60 USD (dollars américains) par demandeur.

Coordonnées bancaires pour le paiement des frais de traitement BVAC OIM

Nom de la banque : SOGEBANK

N° de compte : 26 1602 798 9

Bénéficiaire : OIM Haïti

 

INFORMATIONS IMPORTANTES:

L’Ambassade du Brésil à Port-au-Prince et l’Organisation Internationale pour les Migrations (OIM) communiquent que les rendez-vous à travers le  BVAC pour les demandes de visa permanent humanitaire sont suspendus, parce qu’il n’y a plus de date disponible jusqu’au 30 octobre 2017, date marquant l’échéance de la Résolution 97/2012, du Conseil National de l’Immigration du Brésil (CNIg).  La possible reprise des rendez-vous dépendra de la possible décision du CNIg de renouveler ladite Résolution.